Les Éditions Inspire Les Éditions Inspire

Nous contacter

editions.inspire@gmail.com

1789, L'été de sang - Frédéric Michelet

Dédicace au Cultura de Toulon La Garde dimanche 4 novembre, de 11 H à 19 H

(1215 chemin des Plantades, 83130 LA GARDE)

22,50 

Auteur : Frédéric Michelet

Catégorie : Thriller historique

Date de parution : 09/11/2017

Également disponible sur :

Et si la Révolution Française n’avait pas été provoquée par le début des États généraux mais par les manifestations populaires ayant eu lieu à la suite du massacre du rue du Faubourg-Saint-Antoine ? Y aurait-il eu un complot pour compromettre la réussite de ces États généraux et le roi lui-même ? Qui en serait l’instigateur ?

ISBN 978-2-490098-06-4

Format 14*21cm

Broché - 396 pages

 

Lire le livre en numérique
Acheter le livre numérique

ISBN 978-2-490098-07-1 (EPUB)

ISBN 978-2-490098-08-8 (MOBI)

ISBN 978-2-490098-09-5 (PDF)

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Les lecteurs donnent leur avis sur "1789, l'été de sang"

Sylvie, le 28 novembre (Amazon) : "Roman captivant"

Je viens de fermer la dernière page de "1789 l’été de sang", le récit m’a passionné de la première page à cette dernière. Les personnages sont attachants surtout la petite Marie-Louise malgré son caractère et ses caprices. L’ambiance de Paris qui gronde, le peuple qui se soulève contre la noblesse qui l' asservit, l’évolution de la société qui pointe son nez, la cause des femmes défendue par le personnage de Lucile, tout cela est superbement décrit. Le rythme est constant à chaque page, on tremble pour Joseph, on ne s’ennuie pas une seconde comme dans les romans de Dumas, l’intrigue reste mystérieuse jusqu’à la fin.
J’espère qu’il rencontrera un vif succès, il le mérite vraiment.

Un lecteur Amazon, le 11 décembre : "Bouleversant, magnifique !!!"

Dès qu'on ouvre ce livre, on ne le lâche plus. une aventure palpitante dans les coulisses et les grands jours de la Révolution Française. Vivement une version cinématographique !!!

Thierry, le 12 décembre (Amazon) : "Voilà bien une surprise de taille"

Frédéric Michelet nous gratifie ici d'un thriller non seulement romanesque, sentimental et politique mais aussi éminemment historique.On est complètement captivé par ce récit. On y apprend le déclenchement de la révolution française sous fond d'une affaire de meurtre apparemment banale mais qui, par la sagacité d'un simple portraitiste talentueux et quasi inconnu, va dévoiler une affaire d'état aux dangers multiples et agrémenté de turpitudes politiques machiavéliques. Et qui plus est, simplicité et moralité couronne cette merveilleuse histoire.
J'ai dévoré ce livre avec passion du début jusqu'à la fin et je ne saurais trop le recommander à tous.

Marie, le 27 décembre (Amazon) : "Une histoire qui m'a plu tant par son intrigue que son aspect historique"

Ce livre c'est d'abord une belle richesse historique. L'auteur nous embarque en pleine révolution française. Grâce à un Paris de l'époque parfaitement dépeint et un langage au jargon et à la retenue typique de l'époque, on a véritablement l'impression d'y être. Outre l'horreur des affrontements de l'époque, j'ai été horrifiée par la manière dont sont traitées les femmes. J'ai aimé prendre part à l'ambiance des comités révolutionnaires.

Christophe, le 12 janvier (sur cette page) : "Un chaos que vous n'avez jamais lu !"

Je ne suis pas grand amateur des récits historiques. L’été de sang de F Michelet me fait sérieusement réviser mon point de vue. Tant par la vérité des personnages, la puissance du suspens que la véracité du style, je me suis fait embarquer comme un gamin dans ce chaos célèbre de la prise de la Bastille. Mais un chaos comme celui-ci, vous ne l’avez jamais lu !!!

Dan. M., le 15 janvier (Amazon) : "387 pages sans respirer...Et sans dormir"

En prise directe avec la rue, j' ai vécu la montée en puissance de la fièvre qui secoue la capitale. Au coté de Joseph Beyraud, balloté par la foule Parisienne, je suis tour à tour inquiet, enthousiasmé, terrifié, plongé dans la tourmente et les aspirations des hommes et des femmes de 1789 a une vie plus juste. Reportage caméra au poing, romance, thriller, historique certes, ô combien instructif sur les journées décisives de la révolution. Réalité et fiction s 'entremêlent pour nous mener "a cru" au plus près de ces événements charnière de notre histoire Un vrai bonheur...

Kemet, le 9 janvier (Amazon) : "Un livre qui montre de façon objective les débuts de la Révolution"

Un bon livre, bien documenté, bien écrit avec une vision de la Révolution qui tient compte des différents points de vue même si l’auteur est favorable aux Lumières.
L’intrigue policière est plausible et tient en haleine. Les personnages sont attachants.

Sylvie, le 15 janvier 2018 : "Un roman humain,le passé devient présent"

Une immersion au coeur de la révolution française,qui nous fait ressentir au plus pret les émotions,pensées,peurs et désirs des personnages,si lointains de nous,et pourtant si proches grace à l'humanité que leur confère l'auteur.
Une Suite de ce roman s'impose...

Un lecteur, le 13 mars 2018 : "Un roman passionnant qui mériterait d’être transposé à l’écran"

J’ai apprécié de ce roman la complexité psychologique de ses personnages, dont le côté profondément humain est toujours accompagné d’une tentation de la déchéance. Un vrai miroir de notre humanité, capable d’une extrême générosité et empathie, ainsi que d’une violence inconnue à tout autre espèce.

Le peuple de Paris, au début à peine observé (le personnage principal en est détaché juste ce qu’il faut pour éviter tout engagement), devient un personnage à part entière avec des échos de Nôtre Dame de Paris de Victor Hugo pendant les scènes les plus crues.
Les journées de Révolution et les faits inspirés de l’histoire deviennent de plus en plus vivants au fur et à mesure que la lecture progresse. Joseph nous prend par la main et nous amène au centre des événements : nous souffrons et aimons avec lui, nous nous retrouvons au milieu de la foule, des réunions de quartier, de la misère et des violences.

Nous aimons aussi, et c’est la force des amours de Joseph qui nous amène, depuis le débout du roman, à accrocher à son histoire. Les lenteurs des premières pages deviennent ainsi un temps dédié à saisir les relations entre les personnages qui seront si importants pendant l’action.

Un livre qui a été inspiré par une pièce du même auteur, et dont l’histoire mériterait d’être transposée à l’écran, pourvu que ce soit fait avec sérieux et style (et moyens !).

La quatrième de couverture

Et si la Révolution Française n’avait pas été provoquée par le début des États généraux mais par les manifestations populaires ayant eu lieu à la suite du massacre de la rue du Faubourg-Saint-Antoine ? Y aurait-il eu un complot pour compromettre la réussite de ces États généraux et le roi lui-même ? Qui en serait l’instigateur ?
19 avril 1789, rue Cassette. Un couple est sauvagement assassiné. L’enquête est menée par le lieutenant général de la ville de Paris lui-même. Pour Joseph Beyraud, frère d’une des victimes et jeune portraitiste talentueux, il ne peut donc s’agir d’un simple brigandage. Sa famille serait-elle compromise dans une effroyable affaire ? Les désirs de vengeance et de vérité du jeune peintre vont le mener malgré lui dans un labyrinthe de conspirations et de secrets d’État dont il devra trouver la clé pour pouvoir sauver sa propre vie.


1789, l’été de sang est une œuvre de fiction qui s’inscrit dans les événements historiques de mi-avril à la nuit du 4 août 1789. De nombreux personnages, lieux, faits et actions ont réellement existé.

Frédéric Michelet est écrivain, auteur, metteur en scène et comédien. Il vit à Montpellier et se passionne depuis toujours pour l’Histoire. 1789, l’été de sang est né de l’une de ses créations théâtrales sur la Révolution Française, jouée plus de 130 fois.

Le petit mot de...

Pascal Lainé, Prix Goncourt, 1974 :

« Merci pour votre Été de sang. Je cède tout de suite au désir de vous dire le vrai bonheur que j’éprouve à la découverte de ce roman “populaire” dans le meilleur sens du terme. »

Interview de l'auteur : Frédéric Michelet

Les Éditions Inspire : Quand vous êtes-vous mis en tête de devenir écrivain ?

Frédéric : J’avais 12 ans et un scénario de science-fiction m’a envahi, ce fut ma première nouvelle, et j’ai su avec certitude que je n’arrêterai jamais. Plus tard je me suis mis à écrire du théâtre, qui m’a notamment fait vivre, et ce n’est qu’à l’âge de 40 ans que je me suis véritablement laissé emporter par le virus du roman.

 

Les Éditions Inspire : Vous dirigez votre compagnie de théâtre CIA (Compagnie Internationale Alligator) depuis plus de 30 ans, dans laquelle vous occupez les rôles d’auteur, de comédien et de metteur en scène. Comment partagez-vous votre temps, entre jeu et écriture  ?

Frédéric : Je ne fais plus les mises en scène, c’est déjà difficile d’être à la fois auteur et comédien. C’est un ami suisse, Manu Moser, qui met en scène, avec ma complicité. Je joue toute l’année mes spectacles et j’écris pièces et romans le soir, pendant les vacances, pendant les tournées, dans le train, le minibus et l’avion…

 

Les Éditions Inspire : Pourquoi avoir choisi la Révolution Française comme contexte de votre dernier thriller ?

Frédéric : J’adore cette période de l’histoire, chargé de renouveau, de bouleversement, d’inventions. Une période fondatrice de nos institutions, de nos rêves de liberté, d’égalité et de fraternité… magnifiques aspirations, pas encore abouties. En 2008, j’ai écrit un spectacle, « 1789 SECONDES », qui a eu beaucoup de succès et qui tourne toujours. Il met en action, pour la rue, les 6 années de fureur et de passion de la Révolution Française. En travaillant, je suis tombé plus que jamais amoureux de cette période, et j’ai voulu aller plus loin, comprendre ces soubresauts, ces changements, j’ai donc décidé d’étudier les quatre premiers mois de cette révolution, qui sont pour moi fondamentaux. J’ai eu l’envie irrésistible de créer un thriller historique qui mêlait histoire, intrigues, et la vie quotidienne des protagonistes de cette période hallucinante. 

  

Les Éditions Inspire : Dans 1789, L’été de sang, vous mêlez personnages fictifs et personnages historiques. Comment avez-vous procédé pour réunir fiction et réalité historique  ?

Frédéric : Mes héros sont des personnages de fiction, mais comme ils se mêlent à la réalité historique, il fallait qu’ils soient « authentiques ». Et puis quel plaisir de nouer des intrigues qui embarquaient mes personnages aux côtés des grandes figures historiques, tel que le duc d’Orléans, Necker, Madame de Staël, Le roi Louis XVI, le lieutenant de police Thiroux de Crosne, Danton, Robespierre, et bien d’autres. Mais il fallait se pencher sérieusement sur les livres et les récits pour que le contexte soit juste et approprié.

 

Les Éditions Inspire : Dans le contexte actuel, votre thriller, dont l’action se situe il y a plus de 200 ans, paraît étonnamment d’actualité. Comment expliquez-vous cela  ?

Frédéric : Comme je le disais, la Révolution Française fut un grand rêve pour l’Humanité, mais un grand rêve que nous n’avons pas encore réussi à aboutir. Jaurès disait que les révolutionnaires avaient tout inventé, et que la République, celle de 1792, contenait tout le socialisme. Aujourd’hui en 2017, avec la folie qui s’empare du capitalisme effréné, il est plus que temps de reprendre courage et esprit révolutionnaire.

 

Les Éditions Inspire : Un dernier mot sur votre expérience d'édition chez nous  ?

Frédéric : Me voilà chez Inspire, une nouvelle maison d’édition ambitieuse et rigoureuse. J’ajouterais que c’est avant tout la force de caractère, la détermination et le charisme lumineux d’Audrey Cornu, la directrice littéraire, qui m’a embarqué dans ce nouveau grand voyage. 

La presse en parle

Frédéric Michelet dans le Midi Libre

Frédéric Michelet dans le Midi Libre du 7 août

Voici un très bel article du Midi Libre qui met en lumière le magnifique polar historique de Frédéric Michelet, 1789, l’été de sang. Extrait : « Un thriller historique magnifiquement documenté et fort joliment troussé. » Midi Libre du 7 août 2018. En savoir plus sur Frédéric Michelet L’article complet ci-dessous ! Lire les autres articles sur […]

Le cas Stelda : 1789, l'été de sang

Le cas Stelda : « Ce polar m’a réconciliée avec le genre »

J ‘ai profité de courtes vacances, début juillet, pour mettre à jour ma pile de livres. En fait, je me réjouissais tellement de ces dix jours passés en quasi totale déconnection dans un trou paumé de la Drôme que, depuis le mois de mars, j’avais même mis de côté des livres pour les savourer à […]

Le club du roman historique: : 1789, l'été de sang

Le club du roman historique : « Une restitution vivante de l’atmosphère bouillonnante du Paris d’alors »

1789, l’été de sang est un roman policier historique de Frédéric Michelet, adapté de sa pièce de théâtre 1789 secondes. Passionné d’histoire, cet écrivain, mais aussi metteur en scène et comédien, nous plonge en 1789, non pas au coeur de la Révolution française comme nombre d’autres romans historiques déjà publiés, mais quelques mois avant, à la fin avril.Car […]

Frédéric Michelet au salon du livre de Sablet

Frédéric Michelet dédicace « 1789, l’été de sang » au salon du livre de Sablet

Frédéric Michelet était en bonne compagnie le week-end dernier à Sablet en Provence, où il dédicaçait son dernier roman historique 1789, l’été de sang. Parrainé par Axel Kahn, le salon du livre de Sablet a notamment accueilli ces 7 et 8 juillet François Hollande, Jean-François Kahn, Franck Balandier, Noëlle Chatelet, Anne Darbousset, Lorraine Fouchet, Frantz-Olivier Giesbert, […]

La gazette de Montpellier : 1789, l'été de sang

La Gazette de Montpellier : « Ce livre a du souffle »

Cette semaine, 1789, l’été de sang de Frédéric Michelet est à l’honneur dans La Gazette de Montpellier. Vous pouvez lire l’article complet ci-dessous. En voici un extrait : Ce livre a du souffle. On pense au grand Dumas, celui du Chevalier de Maison-Rouge ou des Compagnons de Jéhu. Un vrai roman populaire. Retour au livre […]

Prestaplume : 1789, l'été de sang - Frédéric Michelet

Prestaplume : « Quatre cents pages qui ne lâchent ni l’intensité ni le suspense ! »

Frédéric  Michelet est un écrivain prolixe passionné d’Histoire. 1789, L’été de sang est son dernier roman inspiré de sa pièce 1789 secondes, portant sur la Révolution française. Comme dans sa création théâtrale de rue qui dure 1789 secondes précisément, son roman interroge les droits de l’homme et de la femme, l’abolition des privilèges, l’esprit de résistance. Mais il […]

Collectif Polar, "1789, l'été de sang"

Collectif Polar : « On ne s’ennuit pas un seul instant »

Une hypothèse d’historien pour commencer et attribuer la rogne qui s’empare de Paris en avril 1789 à une émeute suivie d’un massacre rue Saint-Antoine plutôt qu’aux Etats Généraux, éclaire la Révolution d’un jour nouveau. L’auteur nous immerge au cœur des événements qui ont changé la France et relate leur succession de façon très réaliste, nous […]

The Eden of Books : 1789, l'été de sang

The Eden of Books : « Immersion en 1789 réussie, style impeccable »

  Ce  roman thriller historique écrit par Frédéric Michelet et paru en novembre 2017 mêle réalité et fiction. Il se déroule durant la révolution française en majeure partie au sein de la capitale, théâtre de grandes agitations. Le personnage principal, Joseph Beyraud le peintre, verra sa vie changer lors d’un drame: sa sœur et son beau-frère […]

Des livres, des fils et un peu de farine : 1789, l'été de sang

Des livres, du fil et un peu de farine : « Dans l’ambiance d’une fin de 18e siècle mouvementée ! »

  Dans  ce roman historique, on suit Joseph Beyraud, portraitiste et propriétaire d’un atelier de bijoutier qu’il tente de faire vivre malgré les dettes et les troubles qui secouent la capitale. Après l’assassinant de sa sœur et son beau-frère, il va être en charge de sa nièce. L’enfant, habituée à un certain confort, ne va […]

Le monde de Marie : 1789, l'été de sang

Le Monde de Marie : « Une belle richesse historique »

  Ce livre c’est d’abord une belle richesse historique. L’auteur nous embarque en pleine révolution française. Grâce à un Paris de l’époque parfaitement dépeint et un langage au jargon et à la retenue typique de l’époque, on a véritablement l’impression d’y être. Outre l’horreur des affrontements de l’époque, j’ai été horrifiée par la manière dont […]

1 Commentaire

  • Christophe
    12 janvier 2018 at 19 h 30 min 

    Je ne suis pas grand amateur des récits historiques. L’été de sang de F Michelet me fait sérieusement réviser mon point de vue. Tant par la vérité des personnages, la puissance du suspens que la véracité du style, je me suis fait embarquer comme un gamin dans ce chaos célèbre de la prise de la Bastille. Mais un chaos comme celui-ci, vous ne l’avez jamais lu !!!

Laisser un commentaire