Les Éditions Inspire Les Éditions Inspire

Nous contacter

editions.inspire@gmail.com

À quoi sert un éditeur ?

À quoi sert un éditeur ?

Voici une question qui peut vous paraître étrange, et pourtant c'est une question qui fait débat aujourd'hui, et surtout chez les auteurs, depuis l'émergence de l'auto-publication. On peut lire beaucoup de choses un peu partout à ce sujet-là, et il nous paraissait essentiel de revenir sur le rôle de l'éditeur, sur ce métier qui visiblement n'est pas encore très bien compris.

Alors l'éditeur serait-il, comme certains l'affirment sans complexe, un vilain monsieur qui prend tout son argent à l'auteur tout en se tournant les pouces ?

L'éditeur sélectionne les textes qu'il publie...

La toute première mission de l'éditeur, c'est bien sûr de sélectionner les textes qu'il publie, c'est de repérer le talent chez un auteur. Cette sélection est nécessaire :

- pour s'assurer que le texte soit cohérent par rapport à sa ligne éditoriale ;

- pour proposer aux lecteurs des textes nouveaux, des textes originaux, qui ne ressemblent à aucun autre.

... ainsi que les auteurs

Cela peut paraître étrange, mais une relation auteur/éditeur, c'est avant tout une relation humaine, alors l'éditeur doit s'assurer qu'il pourra travailler avec l'auteur dans un respect mutuel, une confiance réciproque.

La relation auteur/éditeur, c'est un vrai partenariat !

L'éditeur est un "accompagnateur" de l'auteur

La seconde (mais non moins importante) mission d'un éditeur est d'accompagner son auteur, de le conseiller, de l'aider à écrire le meilleur texte possible. C'est cette mission qui prend le plus de temps à l'éditeur, celle de relecteur attentif et scrupuleux.

En effet, l'auteur est souvent seul face à son texte et il devient difficile pour lui de prendre le recul nécessaire pour juger son travail et le rectifier, l'améliorer.

C'est donc l'éditeur qui dira à l'auteur si tel ou tel personnage devrait être plus fouillé, si certaines parties du livre manquent de rythme, s'il y a des problèmes de cohérences (notamment pour les polars), si la fin tient la route, etc.

À l'auteur ensuite de retravailler son texte en tenant compte des indications données par l'éditeur. S'ensuivent ainsi plusieurs allers-retours entre l'auteur et l'éditeur jusqu'à ce que le texte prenne enfin sa forme finale.

L'éditeur coordonne : correction / couverture / création du livre

L'éditeur est un véritable chef d'orchestre : il coordonne la conception graphique de la couverture, la correction et la conception du livre (papier ou numérique).

C'est aussi lui qui choisit le titre et qui rédige le 4ème de couverture qui donnera envie aux lecteurs de lire le livre.

L'éditeur réalise la promotion de l'ouvrage

Une mission très importante pour l'éditeur est celle de faire la promotion du livre. À quoi servirait-il de publier un livre sans essayer de le faire connaître auprès des lecteurs ?

C'est donc l'éditeur qui se bat pour que le livre soit en bonne place dans les librairies, ou ait une bonne visibilité sur les plateformes de vente sur internet.

L'éditeur prend des risques pour ses auteurs

L'éditeur est celui qui prend les risques : il investit du temps et de l'argent dans les livres auxquels il croit.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il effectue une sélection scrupuleuse des manuscrits qu'il reçoit.

Le rôle de l'éditeur : VRAI ou FAUX ?

Il n'est pas rare que l'éditeur demande de l'argent à l'auteur avant la publication de son livre.

FAUX : un éditeur ne demande jamais d'argent aux auteurs, que ce soit pour la correction du livre, pour des conseils, ou bien pour la réalisation graphique de sa couverture.

Si cela vous arrive, un conseil : fuyez ! Soit il ne s'agit pas d'un éditeur, soit il s'agit d'un éditeur qui publie "à compte d'auteur", et dans ce cas, il y a fort à parier que le travail ne soit pas tout à fait à la hauteur de vos espérances.

 

Le rôle principal d'un éditeur est d'effectuer la correction du livre.

FAUX : le principal rôle de l'éditeur n'est pas d'effectuer la correction (orthographe, syntaxe, etc.) de votre livre ; si vous lui livrez un manuscrit en lui disant "je n'ai pas eu le temps de tout corriger", il risque de ne pas passer beaucoup de temps à lire votre texte... Évidemment, une fois accepté, votre texte sera corrigé avant sa publication.

 

L'éditeur lit tous les manuscrits qu'il reçoit.

VRAI : tout bon éditeur lit tous les manuscrits qu'il reçoit. Bien sûr, plus l'éditeur est prestigieux, plus il se fait aider, étant donné le nombre de manuscrits qu'un éditeur peut recevoir chaque jour.

Partager l'article

Laisser un commentaire